Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 15:09

4Q.gif

 

L’intérêt recherché derriére la publication de cet article sur ce Blog , est de mettre de la lumiere sur un des accords les plus importants qui on marqués pendant des decenies l'évolution de l'économie et de la fianance Mondiale,

Que représente les accords de Bretton wood ?Quelle forme d'hégémonie ils représentent ?Vont-ils disparaitre ?!.

 

Les accords de Bretton Woods sont les accords économiques, ayant dessiné les grandes lignes du système financier international après la deuxiéme guerre mondiale.

Leur objectif principal fut de mettre en place une organisation monétaire mondiale et de favoriser la reconstruction et le développement économique des pays touchés par la guerre.

Ils étaient signés le 22 juillet 1944 à Bretton Woods aux États-Unis, après trois semaines de débats entre 730 délégués représentant les 44 nations alliées en présence d’un observateur soviétique.

Les deux protagonistes principaux de cette conférence ont été John Maynard Keynes, président de la délégation britannique, et Harry Dexter White, assistant au secrétaire au Trésor des États-Unis, qui avaient tous deux préparé un plan d'ensemble.

Le plan Keynes fut ébauché dès 1941 et préparait un système monétaire mondial basé sur une unité de réserve non nationale, le bancor. La partie américaine mettait en avant le rôle de pivot du dollar américain et proposait plutôt de créer un fonds de stabilisation construit sur les dépôts des États membres et une banque de reconstruction pour l'après-guerre.

Au final, c'est la proposition de White qui prévalut, organisant le système monétaire mondial autour du dollar américain, mais avec un rattachement nominal à l'or.

Par la suite, deux organismes ont vu le jour et sont toujours en activité :

•    la Banque mondiale.

•    le Fonds monétaire international (FMI).

Le troisième organisme chargé du commerce international, n’a vu le jour qu’en 1995 pour absence d’accord, c’est l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

1- La fin du système monétaire de Bretton Woods

L’absence de contrôle de la quantité de dollars américains émis, a donné aux États-Unis la possibilité de ne pas respecter leurs engagements envers les comptes extérieurs. Jusqu'au déficite en dollars du 1958, puis il ya eu une inflation importante du fait des dépenses considérables de la guerre du Viêt Nam et de la course à l'espace.

Les pays exportateurs le plus vers les États-Unis accumulent d'immenses réserves en dollars qui donnent lieu à autant d'émissions dans leur propre monnaie, alimentant une inflation inquiétante.

Techniquement, c'est la République fédérale d'Allemagne, qui met fin aux accords de Bretton Woods en cessant  de mettre en œuvre ses dispositions. Les demandes de remboursements des dollars excédentaires en Or commencent.

Les États-Unis ,alors suspendent la convertibilité du dollar en or le 15 août 1971.

Le système des taux de change fixes s'écroule définitivement en mars 1973 avec l'adoption du régime de changes flottants, c'est-à-dire qu'ils s'établissent en fonction des forces du marché. Le 8 janvier 1976, les Accords de la Jamaïque confirment officiellement l'abandon du rôle légal international de l'or. Il n'y a plus de système monétaire international organisé.

Le FMI perd alors son rôle technique de contrôleur contre le dérapage. La crise d'identité de l'institution ne fera que s'accentuer.

La conjoncture économique internationale est désormais assujettie aux variations de valeur du dollar,souvent fortes et brutales. Le premier choc pétrolier en 1973 est largement dû à la réaction disproportionnée de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à une baisse très forte du dollar.

Inversement, la crise économique asiatique est largement provoquée par la remontée ultra-rapide du dollar en 1998 mettant en difficulté tous les emprunteurs en dollars qui ne peuvent plus rembourser.

Milton Friedman, prix Nobel d'économie, théoricien principal des taux de change flottants, a largem ent conforté le consensus général sur les bénéfices de ces taux.

Robert Triffin quand a lui , il note que les accords de Bretton Woods induisent que les États-Unis aient une balance des paiements déficitaire afin d'alimenter le monde en moyens de paiements internationaux. Toutefois, ce phénomène contribue à un affaiblissement progressif de la confiance des étrangers dans le dollar américain. Les besoins importants de l'économie mondiale en une devise fiable, le dollar, contribuent paradoxalement à la perte de confiance en la fiabilité de cette monnaie.  

Robert Triffin voit dans ce paradoxe un dilemme insurmontable « dilemme de Triffin », qui mène à un effondrement du système et invite, dès 1960, à une réforme du système monétaire international.

Dans l’autre sens, Maurice Allais, prix Nobel d'économie aussi, affirme que le flottement des monnaies introduit un risque nouveau dans les contrats et qu'il est une des sources du développement de produits financiers complexes, comme les produits dérivés dont le gonflement est critiqué au début du XXIe siècle. Craignant une crise systémique, il annonce dans un livre, en 1999 l’arrivée de la crise mondiale.

Des observateurs ont relevé que la spéculation sur les monnaies de la part de fonds spéculatifs avait été encouragée par le flottement des monnaies, provoquant un développement des flux financiers sans rapport avec  les flux de marchandises.

L'once d'or qui valait 35 $ en 1971 cotait plus de 1 000 $ en 2008. Le dollar avait alors perdu 96.5% de sa valeur en or.

La crise monétaire et bancaire intense qui se développe depuis la faillite de la banque américaine Lehman Brothers en septembre 2008, a fait resurgir le spectre d'une nouvelle dépression aussi grave que la crise économique de 1929.

2- Vers un Nouveau Bretton Woods !?

Depuis 2008, des voix se sont élevées pour un nouveau système économique international stable, efficace et organisé. En avril 2009 lors d'une réunion du G20 à Londres les principales puissances économiques s'entendent pour mettre en place de nouvelles règles pour les marchés financiers.

 

Source : Economic crisis.

Partager cet article

Repost 0
Published by N . Boughachiche - dans OPINIONS & ANALYSIS
commenter cet article

commentaires

Kamel ber 06/03/2010 09:03


Salut Nacer, article interressant mais ne pensez vous pas qui'il a etait dépassé depuis assez longtemps.!

à +