Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 14:24

Transition-energetique-en-Allemagne---insim-blog.jpgEn 2010, l’Allemagne affichait un très bon bilan économique avec une croissance annuelle de 3,5%. Mais la première puissance économique européenne présentait parallèlement un bilan carbone relativement défavorable, avec près de 937 millions de tonnes de gaz à effet de serre émises, ce qui en fait le sixième plus gros émetteur de CO2 de la planète.

Afin de mener à bien sa transition énergétique, l’Allemagne s’est fixé des objectifs ambitieux. À travers son « concept énergétique » (Energiekonzept), voté par le Bundestag en 2010, et son projet de retrait de l’énergie nucléaire d’ici 2022 (Energiewende) décidé en 2011 après la catastrophe de Fukushima, Berlin veut réduire de 40% en 2020 et de 80 à 95% en 2050 ses émissions de gaz à effet de serre par rapport au niveau de 1990.

Le Mix énergétique d'Allemagne : 2011 - 2050

Basé en 2011 essentiellement basé sur les énergies fossiles, le mix énergétique sera renversé profondément garce au « concept énergétique » en faveur des énergies renouvelables aux horizons de 2020, 2030 et 2050. Les objectifs du concept ont été largement renforcés avec la décision de l’Allemagne de sortir du nucléaire.

Explications

- Année 2011 ..

Le Mix énergétique allemand été de 55% de l’électricité produite était issue des énergies fossiles, 25% du nucléaire et 17% des énergies renouvelables.

- Aux horizons 2020, 2030 et 2050 ..

Le Mix énergétique prévoit que 35% de l’électricité produite soit issue de sources renouvelables en 2020, 50% en 2030 et jusqu’à 80% en 2050, c’est une ambition qui s’appuie sur deux volets :

1- Les énergies renouvelables: solaires, éoliennes..etc.

2- L’efficacité énergétique et ses technologies: domotique, isolation thermique, voiture hybride ou électrique.

Investissement privé

En 2010, 37 milliards d’euros, soit 1,5% du PIB allemand, ont été investis dans les différentes filières de la transition énergétique, dont « seulement » 1,1 milliards d’euros proviennent de fonds publics (Etat fédéral et Länder), 22 milliards sont issus d’investissements d’entreprises et 14 milliards d’investisseurs privés ou de particuliers, les foyers entre autre.

Près de 95% de l’investissement est donc issu du privé, soutenu en partie par des prêts des banques d’investissements fédérales ou régionales.

Participation active des foyers

Les foyers allemands participent aux investissements « privés » dans les énergies renouvelables e dans l’efficacité énergétique, prés de 9,9 milliards d’euros par exemple été investis dans l’installation de systèmes de production d’électricité renouvelable à domicile (panneaux solaires, géothermie) et 4,1 milliards d’euros dans les technologies d’efficacité énergétique (domotique, isolation thermique, voiture hybride ou électrique).

Partenariat public privé très positif ..sur 20 ans

Le secteur privé joue donc un rôle déterminant, à travers notamment les prêts accordés par la KfW qui font du gouvernement un intermédiaire surveillant, à distance, ses objectifs. La majorité de ces fonds – 15,6 milliards d’euros – est consacrée à la construction et à la rénovation du parc immobilier. Les 2/3e des investissements annuels, c’est-à-dire 10 milliards d’euros, financent le développement des énergies renouvelables et le tiers restant, soit environ 5,5 milliards d’euros, finance des mesures d’efficacité énergétique.

Le modèle allemand

Ce modèle économique semble faire ses preuves. Sur la période 1991-2010, selon l’indicateur d’efficacité énergétique Odyssee, indice développé par ADEME et soutenu par la Commission européenne, l’efficacité énergétique en Allemagne a progressé en moyenne de 1,2% par an.

stop-nuclear-energy---insim-blog-2013.jpg

La progression la plus spectaculaire concerne les foyers des particuliers où l’on observe une baisse de l’indice ODEX de 23% sur la période 1991/2010, notamment due à une modernisation du système électrique et de chauffage, et au développement de moyens de production domestiques.

Extrait du site web : efficacité énergétique

Mardi 13 février 2013

 

Classement 2013 des meilleures Business Schools au monde

FAMINE : La faim a encore tuée en 2012

DOMOTIQUE : Les principales technologies

Le délestage sur les réseaux électriques

 

I love Mohammed Rasoul ALLAH

Partager cet article

Repost 0
Published by Nassreddine Boughachiche - dans OPINIONS & ANALYSIS
commenter cet article

commentaires