Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 14:53

 recherche-developpement.jpgL’internationalisation des activités de science et de technologie n’est pas un phénomène nouveau dans le processus de la mondialisation économique.

Toutefois, au cours de la période récente elle a pris une plus grande importance. Plus spécialement, l’internationalisation de la R D industrielle par les firmes multinationales se trouve au centre de ces développements.

Le rôle et la stratégie des firmes multinationales en matière de R & D soulèvent de nouvelles questions non seulement pour les firmes elles mêmes mais également pour les décisions politiques qui ont la responsabilité du développement de la politique de recherche et d’innovation dans leur pays.


Pendant longtemps, certains experts pensaient que, face à la concurrence internationale, les entreprises auraient tendance à surveiller étroitement les activités de R D et à les maintenir le plus près possible de leur siège dans le pays d’origine.
Cependant, d’autres considéraient que les activités de R & D devaient s’inscrire aussi dans la logique du processus de la mondialisation de l’économie et, par conséquent, devaient être également réparties sur tous les grands marchés sur lesquels les firmes internationales étaient implantées.

Ces considérations divergentes ont pu être dissipées récemment grâce aux nouvelles enquêtes organisées par les pays membres, et coordonnées au plan international par le Secrétariat de l’OCDE et par Eurostat au niveau européen.
Les résultats obtenus montrent en effet que la R-D industrielle s’internationalise de plus en plus, et au cours des dix dernières années, elle est devenue l’activité des multinationales la plus dynamique, juste derrière les fusions-acquisitions et l’investissement international.

Pour les décisions politiques, il sera important d’identifier d’abord toutes les formes d’internationalisation de la R D, et d’essayer d’évaluer ensuite l’impact possible de chaque forme sur le potentiel de technologie et d’innovation de leur propre pays.
Jusqu’à présent dans tous les pays, l’attention des autorités était centrée essentiellement sur la recherche effectuée à l’intérieur des frontières de leur pays. Cependant, si on tient compte des différentes formes d’internationalisation de la R D, plusieurs questions se posent concernant les bénéfices attribués à chacune de ces formes.

Premièrement, on constate qu’une partie de la R D effectuée à l’intérieur des frontières d’un pays peut être souvent effectuée par des firmes étrangères pour le compte d’autres entreprises ou utilisateurs situés à l’étranger. A l’inverse, des firmes qui sont à l’étranger peuvent effectuer des recherches dont vont bénéficier essentiellement les entreprises nationales.

Une seconde question concerne la nature de la recherche effectuée.

S’agit-il de travaux de développement ayant comme objectif l’adaptation de produits aux marchés locaux ou bien de recherches dans un but de développer de nouvelles technologies destinées aux marchés mondiaux ?

Dans ce contexte, il sera important de pouvoir apprécier d’une part comment les laboratoires de R D des filiales étrangères contribuent au développement technologique de ces pays, et d’autre part quels bénéfices tirent les sociétés mères de ces filiales qui ont leur siège à l’étranger, dans les pays investisseurs.

Compte tenu de ces considérations, il devient de plus en plus difficile pour un pays de donner un contenu bien précis à la notion « d’effort national de recherche » à partir des statistiques traditionnelles. Le principal problème est la difficulté d’évaluer de manière précise le rôle des firmes multinationales, qu’elles soient nationales ou étrangères, lorsque leurs activités de R D sont développées et réparties dans de nombreux pays dans le monde.

Dans ce contexte, de nombreuses questions se posent parmi lesquelles on pourrait mentionner les suivantes :

• Quelles sont les principales formes d’internationalisation de la R D des entreprises ?
• Quelles sont l’ampleur et l’évaluation de cette internationalisation ?
• Dans quels pays et régions les firmes multinationales localisent leurs laboratoires de recherche ?
• Quels sont les principaux changements dans cette localisation et quels sont les secteurs concernés ?
• Quels sont les liens entre l’internationalisation de la production et celle de la recherche ?
• Quels sont les facteurs qui jouent un rôle déterminant dans la localisation de laboratoire de R D des firmes multinationales ?
• Quels sont les liens entre l’activité de R D des multinationales et leur stratégie commerciale et d’investissement direct ?
• Quels sont les liens entre l’activité de recherche, les transferts technologiques, la prise de brevets et la protection de la propriété intellectuelle ?
• Quels sont les bénéfices qu’un pays peut tirer de l’internationalisation de la R D ?
• Quels sont les éventuels risques que soulève cette internationalisation ?

Le présent rapport ne saura répondre qu’à quelques unes de ces questions tandis que la priorité sera donnée à exposer les faits et les tendances qui se dégagent à partir des données disponibles.

Source : Organisation de coopérations et de développement Economique OCDE 

 

Voir aussi sur ce Blog :

 

MARQUES : Les marques les plus chères du monde 2012

BUSINESS SCHOOLS: Les10 meilleures écoles du monde en 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Nacer . B - dans OPINIONS & ANALYSIS
commenter cet article

commentaires