Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 15:09

US-ChinaRepris sur l’édition du 9 Septembre 2011 du magazine The Economist online ,le chercheur Arvind Subramanian du Peterson Institute for International Economics ,donne son analyse sur la dominance économique du monde en 1930.

Une projection dans le future qui annonce une domination de la Chine au détriment des Etats unies d’Amérique, qui,selon ce chercheur et auteur du livre Eclipse, sera forcée d'accepter une Chine dominante.

 

Projection économie mondiale 2030

En 2030 l'économie chinoise sera aussi puissante que l'Amérique dans les années 1970,le chercheur affirme que la puissance économique de la Chine va éclipser l'Amérique plus tôt que les gens le pensent.

Si beaucoup d’analyses ont appuyées l’invulnérabilité de la puissance économique américaine, à moyen et à long terme, d’autres on par contre soulevés de sérieux questionnements quand à son probable déclin.

L'économiste Barry Eichengreen conclut que la Chine ne présente aucun danger imminent pour les Etats unies, selon lui « le sort du dollar est entre les mains des américains, et non pas celles des Chinois.”, qui représente un motif important pour la durabilité de la dominance américaine.

Sur la même trajectoire optimiste, Larry Summers conseillé économique national la Maison Blanche, sous le président Barack Obama, a déclaré en Décembre 2010 que : «les prévisions de déclin de l'Amérique sont aussi vieux que la République…nous avons nos défis, mais nous avons aussi le plus flexible, et la plus dynamique société entrepreneuriale que le monde ait jamais vu,… tant que nous sommes inquiets pour l'avenir, l'avenir sera meilleur ».

Mais, d’autres données doivent êtres prises en compte dans cette lutte économique mondiale si stratégique,

20110910_WOC534.gifsource The Economist

La dominance est une question de moyens

En réalité, la domination économique se traduit par la capacité d'un pays à utiliser des moyens économiques pour imposer ses choix à d'autres pays, les pousser à faire ce qu'il veut et les empêcher de faire ce qu'il ne veut pas.

Ces moyens comprennent la taille de l'économie du pays, son commerce, sa santé financière et fiscale extérieure et intérieure, sa puissance militaire, son développement technologique et la force de sa monnaie.

La part du PIB mondial

La ppib-chinoisart du pays dans PIB mondial, occupe une place spécifique dans la lutte pour leadership m ondial, car il détermine l'ensemble des ressources qu'un pays peut mobiliser pour projeter sa puissance contre des rivaux potentiels.

En 2030, la Chine va représenter près de 20 pour cent du PIB mondial, contre un peu moins de 15 pour cent pour les  Éta ts unis. À ce point, le PIB par habitant en Chine sera d'environ $ 33,000, soit environ la moitié du PIB américain, il va générer 15 pour cent du commerce mondial, soit deux fois autant que seront les Etats inis.Bien qu’aujourd’hui la part du PIB mondiale des États unis soit supérieure à celle de la Chine, les Etats unis sont en réalité un grand et vulnérable débiteur, tandis que la Chine est un important créditeur.

Si le National Intelligence Council a estimé qu’en 2025, "les Etats-Unis resteront la première puissance, mais que la domination américaine sera beaucoup diminué»,

Mr Subramanian pense que ceci est trop optimiste, ses prévisions suggèrent que l'écart entre la Chine et les Etats unis en 2030, sera semblable à celui entre les États unis et ses rivaux dans le milieu des années 1970, l'apogée de l'hégémonie américaine, et plus grande que celle entre le Royaume-Uni et ses rivaux au cours les beaux jours de l'Empire britannique, en 1870.

En bref, la domination économique de la Chine domination est plus imminente et sera à la fois plus grande et plus variée que celle prévue jusque là.

Version original ici : Peterson Institute for International Economics link

 

GLOSSAIRE

LE PIB : Produit intérieur brut, est un indicateur économique utilisé pour mesurer les richesses créées dans un pays donné.

Il est défini comme la valeur totale de la production interne de biens et services dans un pays donné au cours d'une année donnée par les agents résidant à l’intérieur du territoire national.

C'est un agrégat des comptes nationaux, obtenu en additionnant des grandeurs mesurées par catégories d’agents économiques (ménages, entreprises, administrations publiques). Afin d'éviter que la même production entre plus d'une fois dans le calcul, ne font partie du PIB que les biens et services finaux (c’est-à-dire la valeur ajoutée), les biens intermédiaires de production étant exclus.

Source : wikipedia



 

English version of article

 

ECONOMIC DOMINANCE in 2030:

Why China's Dominance Is a Sure Thing

 

by Arvind Subramanian, Peterson Institute for International Economics

 

Mr Subramanian combines each country’s share of world GDP, trade and foreign investment into an index of economic “dominance”. By 2030 China’s share of global economic power will match America’s in the 1970s and Britain’s a century before. Three forces will dictate China’s rise, Mr Subramanian argues: demography, convergence and “gravity”. Since China has over four times America’s population, it only has to produce a quarter of America’s output per head to exceed America’s total output.

Indeed, Mr Subramanian thinks China is already the world’s biggest economy, when due account is taken of the low prices charged for many local Chinese goods and services outside its cities. China will be equally dominant in trade, accounting for twice America’s share of imports and exports. That projection relies on the “gravity” model of trade, which assumes that commerce between countries depends on their economic weight and the distance between them.

The full article is here : Peterson Institute for International Economics link

 

The Economist online,Sep 9th 2011, 15:14.


Partager cet article

Repost 0
Published by N.Boughachiche - dans BUSINESS & MARKETING
commenter cet article

commentaires