Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 12:39

Samsung-flag-insim-blog-2013.jpgLe triomphe du géant asiatique est aussi celui de tout un pays. Et d’une ardeur au travail hallucinante. Enquête sur les secrets de fabrication du roi des mobiles, à quelques jours de la sortie du tout dernier Galaxy S4, attendu ce samedi 27 avril en France.

 

source CAPITAL

Ce mardi 5 mars à Suwon, à 30 kilomètres de Séoul, la Samsung Digital City est dans le rush. Dehors, des dizaines de grues s’activent pour achever la construction des tours jumelles de 30 étages qui permettront, d’ici mai, de porter à 23 000 personnes les effectifs du centre de recherche de la marque. A l’intérieur, les ingénieurs fignolent les derniers détails du Galaxy S4, le smartphone qu’elle commercialisera au même moment. «Mon manager m’a donné quelques heures pour résoudre un bug», nous explique, un peu tendu, l’un d’eux, employé sur l’application photo des smartphones, entre deux gorgées de Coca avalées dans la cafétéria qui surplombe l’entrée du complexe.

Ce nouveau téléphone n’est pas juste l’énième modèle du géant coréen. Si son prédécesseur – le GS3, écoulé à plus de 35 millions d’exemplaires – avait déjà titillé les ventes de l’iPhone 5, le GS4 doit, lui, définitivement distancer le concurrent américain.Et consacrer la victoire de Samsung dans la guerre des smartphones.

Numéro 1 mondial des téléviseurs ou des imprimantes, le fabricant asiatique n’était jusqu’en 2010 qu’un challenger dans ce juteux business.

Mais depuis, sa part de marché est passée de 8,2 à 30,4%, devant Apple et Nokia, au point que le mobile représente désormais la moitié des revenus du groupe (141 milliards d’euros). Avec ses dizaines de modèles à tous les prix et de toutes les formes, il répond à chaque segment de clientèle.

Samsung-Galaxy-S4-insim-blog-2013.jpgSamsung Galaxy S4

Ce n’est pas tout. Grâce à ses fonctionnalités bluffantes, il rivalise désormais avec le californien sur le terrain de l’innovation.

Mais ne nous y trompons pas : derrière cette offensive, c’est tout un pays qui s’est mis sur le pied de guerre. Alors qu’on supprime chez nous le jour de carence pour les fonctionnaires en cas d’arrêt maladie, la Corée du Sud impose à travers Samsung une culture productiviste certes excessive mais diablement efficace.

L’ardeur à la tâche est la tradition locale qui profite le plus à Samsung. Les Coréens forment le peuple le plus travail­leur au monde avec 2 100 heures par an, contre 2 000 en Chine et 1 500 en France.

Chez le roi du mobile, les salariés sont donc au bureau de 8 h 30 à 21 h 30 et travaillent plusieurs samedis par mois, voire tous pour les managers. «En cas de rush, tous les trois mois environ, je pars après minuit, ajoute un expert en circuits graphiques indien de 32 ans, dans la maison depuis cinq ans. Ici, un seul ingénieur fait le boulot de trois dans mon pays.» Et la famille dans tout ça ? «Vous savez, avec leurs cours du soir, les enfants rentrent aussi tard que nous», sourit-il, fataliste. A chacun sa vision du bonheur..Tout le dossier ..

Partager cet article

Repost 0
Published by N.Boughachiche - dans BUSINESS & MARKETING
commenter cet article

commentaires

Streamiz Filmze 10/05/2014 15:32


Sympa comme application avec pas mal de blogs intéressant référencés
;)