Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 09:55

water world organizationDepuis la nuit des temps, l’eau à toujours constituée l’élément de base dans la formation et le développement des regroupements humains.

Certains de ces regroupements, se sont transformés grâce à l’eau en civilisations dominatrices : Mésopotamie, Pharaons, Maya,Incas,Chinoise,Grec,Romaine,Islamique-mauresque, etc.

La vérité est que ,cette eau qui regroupe, est elle même qui déchire, surtout dans les moments de rareté, ou le reflexe pour la survie prend tout ses droits.

Une analyse intéressante du Pacific Institute parue en 2010, affirme que le changement climatique, et ses effets sur le rétrécissement des sources de l'eau douce, peuvent mener vers de graves conflits transfrontaliers entre les pays qui partagent ces sources, si des dispositions de précautions ne seront pas prises par ces pays à l'avance.

L’analyse, explique aussi comment certains pays dans le monde "cas du colorado", sont parvenus à mettre en place des accords et des protocoles, qui régissent le partage des sources d’eau douce loin des conflits. De telles expériences peuvent servir de modèle pour d’autres pays.

Projets sur un coté , menaces sur l'autre... !

La volonté affichée de la Turquie, pour la construction d’une série de barrages et de projets hydroélectriques sur le fleuve Tigre, a provoquée les préoccupations au sein des pays situés en aval du fleuve, tels que la Syrie et l'Irak, qui craignent que ces projets ne donnent à la Turquie, un large contrôle sur le cours supérieur non seulement du Tigre mais aussi de l'Euphrate. 

Les fleuves communs sont sources de discordes dans d’autres régions du monde, comme est le cas en Asie, entre l'Inde et le Bangladesh, ou les dirigeants du Bangladesh n’arrête pas d’inciter leurs homologues indiens, afin de parvenir à de nouveaux accords sur le fleuve Teesta et d’autres cours d’eau. Il faut savoir que les deux pays partagent 54 cours d'eau, en plus du bassin Gange-Brahmapoutre.

Tigre river

Un autre projet de barrage,celui envisagé sur la partie Indienne de la rivière Barak, ce projet affectera selon des experts en environnement, deux principales rivières situées en aval, ce qui présente aux yeux de beaucoup d’observateurs, une sérieuse menace pour la stabilité de cette région si des accords ne sont pas mis en place.

india-bangladesh-barak-river-dam.jpgDes traités de tension…le Nil

Dans une autre partie du monde, à l'ouest de l’Afrique, au Soudan, des experts affirment que l'eau est au cœur de nombreux conflits internes et externes dans ce pays. Le Soudan est l'un des 13 pays qui dépendent pour au moins une partie de ses besoins en eau douce du fleuve Congo / Zaïre, à coté du Nil.

Le Nil approvisionne une bonne partie du Soudan, selon un système de cotas régi par des accords appelés « traités du bassin du Nil ».La faiblesse de ces traités est, qu’ils ont été négociés en exclusivité entre le Soudan et l’Egypte sous protectorats britanniques.

Aujourd’hui des pays situés à l’amont du fleuve « upstream », notamment l'Ethiopie, le Rwanda, l'Ouganda, la Tanzanie et le Kenya considèrent ces traités comme étant injustes, et demandent leur révision.

nile-river.jpg

Les traités du basin du Nil

En résumé,le partage des eaux du Nil est déterminé par deux traités rédigés en 1929 et en 1959, qui accordent à l'Egypte et au Soudan la part du lion. Aux termes des deux accords, l'Egypte a le droit d'utiliser 55,5 milliards de mètres cubes des eaux du Nil par an, tandis que le Soudan bénéficie d’un quota annuel de 18,5 milliards de mètres cubes.

Les traités ne stipulent également qu’aucun grand projet d'eau, tel que les barrages ou les travaux d'irrigation, ne peut être entrepris dans les pays en amont sans l'autorisation expresse de l'Egypte et du Soudan.

La Palestine occupée à soif !

palestinenne

Au moyen orient, plus précisément en Palestine occupée, l'accès aux ressources d'eau douce, n’est pas offert à tout le monde de la même manière. C'est un point de souffrance terrible pour les Palestiniens.

Le gouvernement d'occupation Israélien à toujours mis à la disposition de ses colons (anciens et nouveaux arrivants), des quantités d’eau illimitées pour satisfaire non pas leurs besoins uniquement, mais aussi leurs interminables loisirs sur une terre qui appartiens à d’autres.

C'est ainsi que des centaines de milliers de Palestiniens se retrouve aujourd'ui en souffrence à cause des graves carences et des pénuries d'eau, notamment pendant l'été.

Leurs ressources d’eau on été tout simplement détournées et expropriées par la force des armes et par la violence sauvage de l'occupant israélien.

Une situation injuste qui contribue à la violation continue des droits fondamentaux des Palestiniens, comme est le cas du droit à la santé, au logement, etc.

L’injustice en matière d’approvisionnement en eaux envers les Palestiniens, dure impitoyablement depuis 1967, depuis que l’occupant Israélien à décidé que tout un peuple devra se déplacer hors de ces terres, à défaut il le fera mourir de soif.

Modèles de compromis : « Colorado agreement »

L’eau partagée n’est pas uniquement une source de conflits, elle est aussi un élément d’union et de cohabitation. L'une des études de cas dans l’analyse du Pacific Institute, montre dans le cas du fleuve Colorado, comment les Etats et les nations peuvent se mettre d'accord sur les questions de l'eau.

Le fleuve Colorado, long de plus de 2.300 km depuis sa source dans les montagnes rocheuses au golfe de Californie, permet d'irriguer près de 12.000 km2 de terres agricoles et répond aux besoins en eau de plus de 27 millions d'habitants à Las Vegas, Los Angeles, Mexicali, Phoenix, San Diego et Tijuana.

La question : Qui a droit, et de quel cota ? Est régie par un ensemble de règlements, conventions, accords, pactes et les décisions judiciaires, entre Etats, connues collectivement sous le nom de «Droit de la rivière ou bien droit du fleuve."

coloradoriverbasin.jpgEn dépit de la pire sécheresse connue depuis 100 ans, une récente série de négociations, a donné lieu à un nouvel accord qui fixe les allocations pour chaque Etat, selon l'évolution des niveaux des réservoirs. Plus encore, un accord de flexibilité sera essentiel, dans les années à venir. Une étude récente suggère que le bassin du fleuve Colorado, verrez une réduction de l'écoulement entre 6 et 20 en 2050.

L’eau, une arme redoutable depuis l'antiquité…

L’histoire ancienne est contemporaine de l’homme, ainsi que la mythologie, montrent comment l’eau été utilisée comme une arme redoutable lors de certains conflits, en voilà quelques exemples :

Une puni tion pour  l'humanité

deluge_accroche.jpg

Date: vers 3 000 avant JC

Parties: Ea, Noah  

Une ancienne légende Sumérienne raconte le chatiment de la divinité Ea (Dieu de l'eau vivifiante en mythologie mésopotamienne),à l'humanité pour ses péchés en lui infligeant une tempête de six jours. Le mythe sumérien rappel les récits Coraniques et biblique de Noé et le déluge.

Références: Hatami et 1994 Gleick

Le roi assyrien détruit réseau d'irrigation arménienne

assumeriens.jpg

Date: de 720 à 705  avant JC

Parties: l'Assyrie, l'Arménie

Après une campagne victorieuse contre les Halidians de l'Arménie, Sargon II d'Assyrie détruit leur réseau d'irrigation complexes et inonda leurs terres.

Références: Hatami et 1994 Gleick

Florence planifia de priver "Pise" d’eau

florence-vs-pise.jpg

Date: 1503

Parties: Florence et Pise Etats belligérants.

Leonardo da Vinci et Machiavel avaient planifiés de détourner l'Arno loin de Pise en période de conflit entre Pise et Florence.

Références: Honan 1996

Bataille entre la France et la Grande-Bretagne autour du Nil

Battle_of_the_Nile2.jpg

Date: 1898

Parties: Égypte, France, Grande-Bretagne

Conflit militaire entre la Grande-Bretagne et la France en 1898, quand une expédition française tente de prendre le contrôle de la source du Nil Blanc.

Références: Moorehead 1960

Inondations en Chine du Fleuve Jaune pour se défendre contre le Japon

fleuve-jaune.jpg

Date: 1938

Parties: la Chine et le Japon

Chiang Kai-shek ordonne la destruction des digues qui contrôle la section Huayuankou du Huang He (fleuve Jaune), pour inonder les zones menacées par l'armée japonaise.

Références: Hillel 1991, Yang Lang 1994

Combats entre Israël et la Syrie autour de la rivière Yarmouk

siria israel occupation

Date: 1951

Parties: Israël, Jordanie, Syrie

La Jordanie déclare ses plans pour irriguer ses vallées à partir de la rivière Yarmouk. Israël répond par le drainage des marais du Houlé situé dans la zone démilitarisée entre Israël et la Syrie, des escarmouches frontalières se déclenchent entre Israël et la Syrie.

Références: Wolf 1997, Samson et Charrier 1997

L'OTAN attaque les installations d'eau en Yougoslavie

nato

Date: 1999

Parties: Yougoslavie,NATO (OTAN)

L'OTAN cible des objectifs hydrauliques et arrête l'approvisionnement en eau pour Belgrade. L’OTAN bombarde des ponts sur le Danube, ce qui perturbe la navigation.

Références:1999b Reuters

Lâchée d'eau d’un barrage nord coréen tue six en Corée du Sud

Hwanggag Dam

Date: 2009

Parties: Corée du Nord, Corée du Sud

Sans avertissement préalable, la Corée du Nord libère 40 millions de mètres cubes d'eau du barrage Hwanggag, ce qui provoque un raz de marée sur la rivière Imjin en Corée du Sud, au moins six pêcheurs et campeurs se sont noyés.

Références: Korea Herald 2009

 


Liens utils :

Pacific institute: link

World Water Organization :link

Palestine occupée forum :link

 


الموارد المائية في العالم : مسألة الصراع والتسوية...

Partager cet article

Repost 0
Published by N . Boughachiche - dans OPINIONS & ANALYSIS
commenter cet article

commentaires